La compagnie théâtrale de la Tuilerie prépare ses décors.

Inspiration et professionnalisme au service des décors du théâtre. Le mois de septembre, les 22 adhérents de la troupe répètent leurs rôles, tandis que d'autres travaillent sur les décors de la pièce écrite et mise en scène par Pascal Coinchelin.

« Cette année, nous avons choisi de réinvestir dans de nouveaux panneaux et supports qui seront plus faciles à manipuler et nous ferons gagner du temps lors du transport de décor ».

La construction d’un décor, c’est d’abord une réflexion, avec le metteur en scène : c’est tout l’esprit de la petite équipe bénévole, pour les prochaines représentations l’an prochain.

 

La saison des représentations de la Compagnie Théâtrale de la Tuilerie est précédée, par de longues répétitions, mais aussi par un travail manuel indispensable relatif aux décors de la scène.

Ce travail de bénévoles, issus de nombreux corps de métiers, fait que chacun est présent et s’active dans la salle. C'est au metteur en scène d'imaginer le décor et en particulier, le placement des fenêtres vitraux qu'il soumet à l'équipe technique qui les réalisera.  Création des murs recyclages d'anciens accessoires, achat de liteaux, tapisserie, cartonnerie coups de peinture, scié, percé, collé.

Ce weekend, l’équipe technique, composée de 5 à 6 personnes, en fonction de ses compétences et des disponibilités de chacun, crée l'univers de chacune des pièces. Les décors prennent rapidement forme, Jean, Joseph, Gérard, Bernard, Pierrot, Pascal metteur en scène, sont à pied d’œuvre dans les locaux de répétition rue de Bordeaux.

Le travail de préparation des décors répond au thème de la pièce « Gilets Rouges » interprétée par les acteurs amateurs de la compagnie en octobre 2021

La compagnie théâtrale de la Tuilerie peut s'enorgueillir de l'enthousiasme de tous ses adhérents dans la préparation de la saison des représentations.

Bernard Mouthon

 

L'été à Bourtzwiller avec la Compagnie Théâtrale de la Tuilerie

et le Théâtre de l'Opprimé.

Afin de renouveler l’expérimentation de l’été 2019, les associations du quartier de Bourtzwiller se mobilisent.

 

Cet été deux sessions de cours de soutien scolaire du 16 au 30 juillet et du 17 au 28 aout seront proposées aux élèves des classes CM2, 6éme, 5éme, 4ème, 3ème et seconde. Ce soutien scolaire sera animé par l’association le Rézo dans les locaux de la Maison des Associations que l’association met gracieusement à disposition.

 

De plus, des ateliers théâtre, animé par le Théâtre de l’Opprimé seront proposés.

 

Il sera suggéré à ses comédiens de travailler autour de la peur, la confiance en soi, l’estime de soi cela pour faire tomber les représentations et aller vers l’autre.

 

La Compagnie Théâtrale de la Tuilerie sera partenaire de ces ateliers.

 

Quelques comédiens participeront aux ateliers.

Une bonne occasion pour trouver ou retrouver le gout des planches.

Nul ne doute que cet été sera riche en découvertes, en rencontres et en partages.

 

Stage Lumière au local de répétition de la Compagnie Théâtrale de la Tuilerie

La Compagnie Théâtrale de la Tuilerie avait organisé, conjointement avec la fédération départementale du Théâtre Amateur du Haut Rhin, un stage de découverte du DMX.

Trois compagnies ont été représentées par soit leurs techniciens lumière, soit par de comédiens.

Durant ce week-end, ils ont pu découvrir que la lumière n’était pas un simple accessoire de mise en scène, mais un véritable acteur.

De plus, chacun a pu se familiariser avec diverses consoles DMX.

Aux dires des participants… à renouveler….

 

« Le royaume des femmes », un hymne à l’amour

Vingt-deux acteurs amateurs de la Compagnie Théâtrale de la Tuilerie sur la scène du Pax à Mulhouse, un décor ingénieux fait de cloisons mobiles et de tabourets en palettes que les comédiens transforment avec beaucoup de savoir-faire… la nouvelle création écrite et mise en scène par Pascal Coinchelin est une belle réussite.

 

Le royaume des femmes s’intéresse au matriarcat. Dans ce pays imaginaire (mais l’est-il vraiment ?), les femmes ont tous les pouvoirs, tous les droits, tous les privilèges : « Les rêves, c’est fait pour les hommes ou les faibles, c’est pareil », « Un homme, c’est une catastrophe à deux pattes ».

 

Mais… la suite de la pièce tient dans ces points de suspension : rébellion des hommes, des jeunes qui rêvent d’évasion, de liberté, d’amour et de bonheur à deux et l’envie surtout de bousculer des habitudes séculaires : « Envie de s’enfuir ? Non, de vivre enfin. » « Ce qui est important, ce n’est pas ce que l’on fait, mais ce qu’on est. »

 

Les acteurs, jeunes et moins jeunes, maîtrisent leur rôle, les répliques fusent, tour à tour drôles ou empreintes d’émotions et de poésie. La magie du spectacle opère. Joyeuse et moqueuse, cette pièce est avant tout un hymne à l’ouverture, à l’amour et à l’humanisme.

 

Cette nouvelle création de la compagnie théâtrale de la Tuilerie a été unanimement appréciée par le public et sera rejouée ce dimanche 17 novembre à 15 h au centre socioculturel Pax, 54 rue de Soultz à Mulhouse-Bourtzwiller, ainsi que le vendredi 22 et le samedi 23 novembre à 20 h 15 et le dimanche 24 novembre à 15 h (tarif : 10 €).

 

Dominique THUET

 

Photo de "Izard pose ta valise"

Bienvenue

Vous avez des informations à nous communiquer.

Utilisez la page CONTACT.

Compagnie Théâtrale de la Tuilerie